Pas de recettes pour aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet qui change un peu mais qui normalement nous concerne tous !

Je ne suis pas du genre écolo/bio, protection de l’environnement etc.. Mais je fais mon possible pour faire quelques « bonnes actions » surtout lorsque que c’est simple et accessible.

Je m’explique, je fais relativement attention au tri des déchets de tous les jours mais bien sûr aussi des gros déchets type travaux.. Pendant la rénovation de notre maison nous étions quasiment toutes les semaines à la déchetterie en train de trier nos déchets, bois, placo, gravas… C’était peut-être plus long que de tout mélanger dans un sac poubelle mais c’est juste une question d’habitude. Pareil pour les déchets ménagers, bois, cartons, verre, tonte de pelouse etc… Tout est correctement trié chez nous.

Mais je voulais aller plus loin ! Avec toutes les recettes faites maison j’ai bien évidemment des déchets végétaux qui s’entassent dans la poubelle alors j’ai voulu me lancer dans le compostage ! J’ai pesé le pour et le contre afin de choisir quel compost serait fait pour nous.

Mon choix s’est tourné vers le lombricompost en bois de la boite à terre.

Lombricomposteur la boite à terre

Qu’est-ce que c’est ?

C’est un compost d’intérieur/ d’appartement, le compost se créé grâce à la digestion des déchets organiques par des vers de terre spécifiques.
A l’inverse, le compost d’extérieur est posé à même le sol, l’accumulation des déchets humides et secs créé une fermentation et une montée en température qui se transforme par la suite en compost. Le compost d’extérieur est plus grand que le lombricompost, vous pouvez même y ajouter vos tontes de pelouse, mais ce n’était pas ce que je cherchais.

J’ai donc acheté un pack, une boite à terre 2 plateaux pour foyer de 1 à 3 personnes, 500g de vers et un bio seau, c’est un seau en bois dans lequel vous pouvez stocker vos déchets en attendant de les préparer pour les vers.

 

Lombricompost la boite à terre

Lombricomposteur la boite à terre  

Je vous donne donc mon avis en quelques points positifs et négatifs :

Avantages (de la boite à terre particulièrement):

  • S’utilise en intérieur : pas besoin de sortir de la maison pour aller mettre ses déchets dans le compost
  • Peu encombrant, c’est donc possible d’avoir un lombricomposteur dans un appartement
  • C’est joli, en tout cas selon moi celui que j’ai choisi en bois est plus joli que ceux en plastique
  • Il est facile à déplacer dans la maison car il dispose de roulettes, mais il peut également être déménagé ! Pas besoin de le laisser si vous décidez de changer de maison.
  • Il est fabriqué en France !
  • Les vers s’autorégulent, ils se reproduisent ou non en fonction de la quantité de déchets présente
  • Pas d’odeur du tout, il y a même la bonne odeur du bois qui reste présente les premières semaines d’installation
  • Pas besoin de mélanger et aérer le compost, les vers s’en chargent seuls
  • Même si je n’ai pas encore testé, le compost venant du lombricompost est apparemment très riche et améliore les rendements des différentes cultures.
  • C’est assez ludique d’avoir des bestioles à nourrir, et même si on les voit peut, les vers sont drôles à regarder. Je pense que ça peut être une activité sympa pour les enfants surtout que ce n’est pas du tout dangereux.
  • Et bien évidemment mais ça me parait logique : la réduction des déchets !

Inconvénients :

  • Même si les vers du lombricompost peuvent ingérer 2 à 3 fois leur poids en déchets, il faut « préparer » les épluchures en petits morceaux de max 2cm ce n’est donc pas comme un poubelle
  • Ça a été mon cas, si vous ne faites pas attention vos déchets peuvent être infectés par les moucherons, et donc le lombricompost aussi. En sachant que les moucherons se reproduisent vite vous pouvez rapidement être envahi à chaque ouverture de la boite. Mais heureusement des solutions existent il suffit juste de les connaitre et de ne pas reproduire les erreurs commises antérieurement.
  • Cela doit être mon côté impatiente qui parle, mais le processus de transformation des déchets est assez long. J’ai mis en marche mon compost fin janvier, à ce jour je trouve que le niveau de compost augmente lentement. Même si parait-il le compost commence à être utilisable au bout de 3 mois.
  • Les vers sont des êtres vivants, si ils ne se sentent pas bien dans leur environnement ils ne mangent plus ou ils se sauvent… C’était un peu mon cas au début car je les trouvais moins nombreux que lors des premiers jours, mais comme j’ai fait des petites erreurs c’est peut-être normal.
  • Il faut faire attention aux variations de températures dans la pièce où se trouve le lombricompost.
  • Il faut toujours être vigilent sur l’humidité du compost, trop ou pas assez les vers ne se sentiraient pas bien. Le problème c’est qu’il est assez difficile de savoir si l’humidité est correcte ou non. Dans mon cas j’ai assez de mal à juger, ayant un chauffage au sol il est très difficile de doser l’humidité.
  • Les déchets qui sont stockés dans le bio-seau ont tendance à moisir rapidement, donc pour le moment j’utilise un grand bocal en verre, c’est beaucoup plus simple à nettoyer.
  • Tous les déchets ne sont pas supportés par les vers, par exemple les agrumes, les pommes de terre, les oignons, les plantes aromatiques…
  • Son coût qui pourrait en rebuter plus d’un… Le pack que j’ai acheté coûte 150€

Alors voilà mon avis sur le lombricompost, ce n’est que le début pour moi, mais j’ai hâte de l’apprivoiser pour ne plus commetre d’erreur.

Et vous ? Vous vous êtes lancés?
Racontez-moi tout!

Rendez-vous sur Hellocoton !